L'intervention de réadaptation

Pratiques cliniques

Une définition de l’intervention de réadaptation et de l’intervention psychosociale 

L’intervention auprès des jeunes en difficulté consiste habituellement en une intervention psychosociale et en une intervention de réadaptation; lesquelles sont complémentaires. L’intervention psychosociale met particulièrement l’accent sur le fonctionnement du système familial et social ainsi que sur les capacités des membres qui le composent à jouer les rôles sociaux qui leur sont dévolus.

L’intervention de réadaptation, pour sa part, peut être offerte dans le milieu familial, mais également dans d’autres milieux de vie fréquentés par le jeune ou dans un milieu d’hébergement sous garde. La réadaptation est un processus d’aide permettant à un jeune dont le développement est entravé de renouer avec son milieu de manière à y puiser les ressources dont il a besoin pour poursuivre son développement.

Les caractéristiques de l’intervention de réadaptation

  • Une intervention de proximité

L’intervention de réadaptation implique de participer, d’assister et d’accompagner le jeune à des événements de sa vie. Elle permet aussi d’observer et d’analyser les comportements de l’adolescent dans ces situations ; de saisir le sens particulier qu’ils prennent pour lui et pour les autres personnes ciblées par l’intervention; de pouvoir les interpréter de manière à ce qu’ils perçoivent ce sens et l’utilisent dans leur vie.

  • Une intervention continue

L’efficacité de l’intervention de réadaptation en délinquance nécessite qu’elle soit continue. La continuité fait référence prioritairement à la continuité du parcours dans les programmes en centre de réadaptation et dans la communauté. Elle fait aussi référence à la continuité relationnelle de l’adolescent avec sa famille ou son milieu, ainsi qu’à la continuité des échanges de l’adolescent et de sa famille avec les prestataires de services.

  •  Une intervention individualisée 

L’individualisation est l’une des pierres d’assise du développement d’une relation significative apte à influencer l’adolescent ainsi que ses parents dans leurs comportements et leurs attitudes. Elle prend tout son sens au moment de l’élaboration du plan d’intervention.

  •  Une intervention interdisciplinaire 

Les motifs pour lesquels un adolescent a reçu une ordonnance peuvent être accompagnés d’autres problèmes qui complexifient la situation; on parle alors de concomitance. Un travail interdisciplinaire est donc souvent indiqué dans l’évaluation des situations, l’appréciation des besoins et l’établissement des interventions jugées les plus appropriées pour y répondre puisque ces besoins contribuent fréquemment à la délinquance de l’adolescent.

Les incontournables

Manuel de référence

L’application de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents dans les centres jeunesse - Manuel de référence.

Consulter